vendredi 23 mars 2007

Le syndrome du vendredi après-midi...

Bon soyons honnête, la productivité du thésard dépend forcément d'un certain nombre d'élements. Elle est tout sauf constante. Décuplée à la veille d'une deadline impérative (encore faut-il trouver des deadlines impératives), elle est par contre extrêmement réduite à d'autres moments. Soyons honnêtes avec nous même, le vendredi après-midi est un de ces moments là.. Il faudrait les voir ces doctorants errer dans les couloirs prêts à faire une pause avec le premier venu (une pause+une pause+une pause= une après-midi de pause, c'est pratique), faire du café, partir, revenir, boire le café, taper la discut' avec un autre doctorant, retourner devant son ordinateur pour consulter ses emails (et faire semblant de travailler). Je pense que ce syndrome du vendredi après-midi n'est pas propre au doctorant, il doit bien exister un peu partout. Mais ne sous-estimez jamais la capacité du doctorant à être créatif pour se trouver toute une série de superfuges pour rester toute la journée à l'université, se donnant ainsi bonne conscience, tout en faisant tout sauf quelquechose qui lui permettrait d'avancer sa thèse.. Tenez, regarder ce blog. 75% des contributions (dont celle-ci) ont été écrites le vendredi après-midi.. et je ne vous parle même pas des commentaires. Et s'il n'y avait que ce blog..
L'université est un lieu d'émulations. Je ne rigole pas, c'est vérifié dans de nombreuses situations. Mais le vendredi après-midi, c'est le contraire.. Chaque doctorant regarde l'autre en se disant "qui craquera le premier". De toute façon, à la fin, c'est toujours la même chose. On se retrouve tous au café..

5 commentaires:

tezarbi a dit…

c'est vrai qu'ils sont super tes fuges!

tezarbi a dit…

c'est vrai ça à propos du café, il se fait tard. Il parait qu'un certain GG nous y attend.

ATER à terre a dit…

Je tiens, par la présence même de ce commentaire, à vous faire part d'un syndrome similaire: celui du samedi après-midi!

thesard1@gmail.com a dit…

je viens d'expérimenter celui du lundi matin..

Alpha a dit…

Il existe des labos dans lesquels ce syndrome persiste toute la semaine... et pas que chez les thesards!